Coalition pour la vie active

Accueil | Nous Joindre | English

Janvier 18 2006 - Le point sur les élections 2006

Chers membres de la CVA,

Le jour du scrutin arrive à grands pas. Le 23 janvier, vous devrez faire un choix comme membre du milieu de la vie active. Nous aimerions simplement vous rappeler les positions des divers partis politiques sur les enjeux de l'activité physique au Canada.

Durant cette campagne électorale, il a été abondamment question du système de santé canadien, mais fort peu du rôle de l'activité physique dans la prévention des maladies chroniques et dans l'amélioration de l'état de santé général de la population. Afin de connaître les engagements précis des cinq principaux partis politiques à cet égard, la CVA a posé à chacun d'eux trois questions clés. Le Parti vert du Canada et le Nouveau Parti démocratique nous ont répondu rapidement ; nous n'avons encore reçu aucune réponse du Parti libéral et du Bloc québécois. Vous trouverez ci-dessous un sommaire comparatif de leurs réponses ou, à défaut d'une réponse directe, de leur plateforme électorale.

1. Au Canada, l'inactivité physique coûte chaque année 5,3 milliards de dollars et réduit la durée de vie moyenne de nos enfants. En fait, pour la première fois, la génération de nos enfants aura une espérance de vie inférieure à celle de ses parents. En 2003, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l'activité physique, des loisirs et du sport se sont engagés à augmenter d'au moins dix pour cent d'ici 2010 le niveau d'activité physique dans chaque province et territoire. La Coalition pour la vie active est d'avis qu'il faudra pour cela que le gouvernement fédéral consacre à l'activité physique 100 millions de dollars par année. De façon précise, quelles sommes votre parti affectera-t-il à la réalisation de cet objectif pancanadien pour faire en sorte que la population soit plus active ?

Nouveau Parti démocratique : « Les néo-démocrates sont d'avis qu'il faut réinvestir dans l'activité physique. Pour faire en sorte que la population canadienne, en particulier les jeunes, soient actifs et en santé, les néo-démocrates ont défendu avec vigueur l'étiquetage des aliments et l'interdiction des gras trans, en plus de réclamer le rétablissement d'un programme national de prévention de la maladie par l'incitation à l'activité physique et la promotion de saines pratiques traditionnelles et de remplacement. » Réponse transmise à la CVA le 13 janvier 2006
Parti vert : « Pour promouvoir la vie active au Canada, le Parti vert s'engage à : investir de façon stratégique 500 millions de dollars en cinq ans pour lutter contre l'inactivité physique et l'obésité par le biais de Santé Canada, de programmes scolaires d'activité physique et de santé à l'école, dans les collectivités et les installations communautaires ; mettre en œuvre l'objectif pancanadien adopté par les 14 ministres responsables de l'activité physique, visant l'augmentation de dix pour cent en cinq ans du niveau d'activité physique ; promouvoir un ambitieux réseau national de vie active, par le biais d'organismes provinciaux, municipaux et non gouvernementaux, pour favoriser une meilleure santé et une diminution des coûts des soins ; créer un nouveau ministère de la Vie active, des Loisirs et du Sport, une demande d'une vaste coalition de partenaires des secteur de l'activité physique et du sport et de l'ancien secrétaire parlementaire Paul DeVillers, mais rejetée par son propre parti ; faire de la qualité de l'air, de l'eau et de l'alimentation – conditions essentielles à une vie active – un droit fondamental de la population ; et mettre en place des politiques (agricoles, de transport, énergétiques, industrielles, etc.) pour atteindre ces objectifs. » Réponse transmise à la CVA le 9 janvier 2006
Parti libéral : « Le gouvernement de Paul Martin lançait récemment la Stratégie intégrée en matière de modes de vie sain et de maladies chroniques. Assortie de fonds se chiffrant à 300 millions de dollars sur cinq ans, la Stratégie est axée sur une saine alimentation, l'activité physique et le poids santé, soit autant de facteurs clés dans la lutte contre les principales maladies chroniques évitables. Cette initiative s'accompagnera d'investissements complémentaires dans la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer et du diabète. ». Tiré de « Réussir le Canada », la plateforme électorale 2006 du Parti libéral du Canada
Parti conservateur : « L'élément le plus important de la santé est la prévention, notamment l'assurance que les Canadiens, en particulier les enfants, mangent bien et font de l'exercice physique. Un gouvernement conservateur va promouvoir un ordre du jour sur le bien-être et la forme physique afin d'aider les Canadiens à rester en forme et en bonne santé… Un gouvernement conservateur s'engagera à allouer au moins un pour cent du financement fédéral annuel total pour la santé à l'activité physique, ce qui comprend le sport amateur et des programmes pour les enfants d'âge scolaire comme le Programme des primes d'excellence. » Tiré de la plateforme électorale 2006 du Parti conservateur du Canada
Bloc québécois: La plateforme du parti ne comporte aucun engagement précis en matière d'activité physique.


2. Pour intégrer l'activité physique au quotidien des enfants, des adultes et des aînés, nous devons créer des collectivités où les gens peuvent vivre, travailler, étudier, se déplacer et se divertir de façon active (passages piétonniers, pistes cyclables et trottoirs sécuritaires, etc.). Comment votre parti entend-il financer et construire les infrastructures locales propices à un mode de vie actif ?

Nouveau Parti démocratique : « Le NPD entend moderniser nos infrastructures afin de créer des milieux de vie plus forts, plus sûrs et plus agréables. Pour ce faire, nous augmenterons à 5 cents le litre le transfert de la taxe sur l'essence aux municipalités, comme le réclame la Fédération canadienne des municipalités afin, notamment, de mettre en place des infrastructures propices aux cyclistes et aux piétons. » Réponse transmise à la CVA le 13 janvier 2006
Parti vert : « Pour promouvoir la pratique du sport et des loisirs, le Parti vert appuiera l'Agenda 21 pour le sport du Mouvement olympique. Cet agenda défend les pratiques durables en gestion du sport et des loisirs, favorise la participation à des événements sportifs de tout genre et l'accès à des installations et programmes récréatifs aux Canadiens de toutes aptitudes physiques ou mentales, et reconnaît les besoins distincts de chaque groupe. » Réponse transmise à la CVA le 9 janvier 2006
Parti libéral : « Un nouveau gouvernement libéral s'appuiera sur le succès du Nouveau Pacte pour les villes et les collectivités en veillant à ce qu'il devienne un élément clé permanent de la stratégie gagnante du Canada et en créant un nouveau fonds pour la construction d'installations sportives et récréatives municipales afin d'encourager l'adoption d'un mode de vie sain. Nous créerons un nouveau Fonds pour des installations récréatives, sportives et collectives de 350 millions de dollars sur cinq ans qui, lorsque les provinces et les municipalités y auront chacune contribué pour une somme équivalente, atteindra 1,05 milliard de dollars. Les efforts budgétaires en faveur des équipements collectifs sont essentiels au développement de collectivités où chacun a sa place, conformément aux valeurs des Canadiennes et des Canadiens. Les installations sportives et récréatives sont fondamentales pour encourager un mode de vie sain et actif. » Tiré du site Internet official du Parti libéral – communiqué de presse daté du 15 janvier 2006
Parti conservateur : La plateforme du parti ne comporte aucun engagement précis en matière d'activité physique.
Bloc québécois: « À partir d'une politique nationale des sports, le Québec souverain pourra intensifier, par des campagnes de sensibilisation et des installations sportives accessibles, la pratique de l'activité physique. Le Québec souverain pourra investir de façon soutenue dans la promotion de l'activité physique, notamment dans ses propres institutions et instaurer une journée nationale de l'activité physique. » Tiré de la plateforme électorale 2006 du Bloc québécois.


3. Selon les récents constats, un enfant sur trois de 2 à 11 ans font de l'embonpoint ou sont obèses, ce qui augmente leur risque de développer des maladies chroniques évitables comme le diabète de type II, certains types de cancer et des problèmes cardiaques. Comment votre parti prévoit-il lutter contre la crise de l'inactivité physique chez les jeunes au Canada ?

Nouveau Parti démocratique : « Le NDP a toujours préconisé le rétablissement d'un programme national de prévention de la maladie par l'incitation à l'activité physique et la promotion de saines pratiques traditionnelles et de remplacement pour maintenir la population canadienne, en particulier les jeunes, en santé et hors du système de soins de santé de deuxième ligne. » Réponse transmise à la CVA le 13 janvier 2006
Parti vert : « Pour réduire l'obésité et l'inactivité infantiles, le Parti vert instaurera une norme nationale d'activité physique quotidienne et de qualité dans les écoles et rétablira un programme scolaire national d'évaluation de la forme physique. » Réponse transmise à la CVA le 9 janvier 2006
Parti libéral : La plateforme du parti ne comporte aucun engagement précis en matière d'activité physique.
Parti conservateur : « Un gouvernement conservateur permettra aux parents des jeunes de moins de 16 ans qui inscrivent leurs enfants à des programmes qui encouragent la forme physique de réclamer un crédit d'impôt fédéral jusqu'à concurrence de 500 $ par année par enfant au titre des frais d'inscription et d'adhésion. » Tiré de la plateforme électorale 2006 du Parti conservateur du Canada
Bloc québécois: La plateforme du parti ne comporte aucun engagement précis en matière d'activité physique.


Il n'est pas trop tard pour soulever la question de l'activité physique dans le cadre de cette campagne électorale. Vous avez encore le temps d'informer les partis politiques et leurs candidats de l'importance de l'activité physique pour la santé et le bien-être de la population canadienne. Lors du prochain débat des candidats dans votre circonscription, prenez le micro et posez ces questions. Vous pouvez aussi les transmettre à vos candidates locaux par téléphone, télécopieur ou courriel.

La CVA entend collaborer avec le prochain gouvernement et tous les élus afin d'assurer à tous un milieu de vie, d'apprentissage, de travail et de loisirs propice à l'activité physique.

Ne manquez pas de lire nos réactions aux résultats de l'élection !

Rick Bell, président
CVA

Sitemap